Service minimum, profits maximum

Groupons-nous et demain, le Libéral sera le genre humain…

Les libéraux sont-ils les nouveaux marxistes, pourfendeurs des forces de la réaction? On pourrait le croire à lire les propos tenus par Bart Tommelein (Open-Vld) dans De Morgen s’agissant des grèves à la SNCB:

Kamerfractieleider Bart Tommelein noemt [de vakbonden] “de meest conservatieve krachten in dit land” en pleit opnieuw voor een minimale dienstverlening.

( dans cet article)

Traduction1 pour les non-belges parmi vous: Le chef de la formation à la Chambre Bart Tommelein déclare que [les syndicats] sont “la force la plus conservatrice dans ce pays” et plaide à nouveau pour un service minimum.

Rien que ça…

Il est clair que le droit de grève est un insupportable privilège: non seulement les grévistes prennent les usagers clients en otage2; mais de plus, ils privent les actionnaires d’honnêtes profits acquis à la sueur de leur front… euh le front des grévistes évidemment; pas celui des actionnaires, on n’est pas des bêtes.

Rappelons le programme de l’Open Vld:

En tant que parti libéral, Open Vld oeuvre pour une plus grande liberté individuelle. Une économie solide procurant suffisamment d’oxygène aux entreprises est essentielle pour le maintien et le renforcement de notre prospérité. Dans cette optique,Open Vld propose une réduction des charges pour les citoyens et les entreprises. Moins de charges fiscales, donc moins d’impôts mais aussi moins de charges administratives. Open Vld a confiance en l’homme. Chaque individu est responsable de lui-même et coresponsable de son environnement. Chacun dispose des mêmes droits et des mêmes devoirs. Il appartient aux autorités de protéger la liberté, la vie privée, la sécurité et le droit à la propriété privée de ses citoyens.

Pour résumer en gros:

  • moins de solidarité
  • plus de profits

Quant à l’Etat, sont rôle doit se cantoner à un rôle minimal qui n’inclut donc pas le droit à l’accès aux soins, le droit au logement, la solidarité entre les citoyens, etc.

Un vrai programme progressiste donc.

Mais le brave Bart Tommelein n’est pas seul, il a en effet reçu le soutien du président du CD&V, Etienne Schouppe, un homme qui connaît particulièrement bien les entrailles de la bête humaine puisqu’il a passé une grande partie de sa vie dans les bureaux de direction des chemins de fer. Il déclare donc, toujours dans le même article:

“Maar het kan niet zo zijn dat mensen die om den brode met de trein reizen, het slachtoffer blijven.”

(traduction approximative: “Mais il n’est pas acceptable que des gens qui voyagent généralement en train en restent les victimes”)

Des victimes particulièrement silencieuses visiblement, car dans le rapport 2006 du médiateur auprès de la SNCB, le mot “grève” est tout de même mentionné 8 fois sur 184 pages…

  1. approximative parce que bon, mon néerlandais n’est pas très bon ;) []
  2. heureusement, ces salauds de grévistes n’ont pas encore procédé à l’exécution des otages lorsque leurs revendications ne sont pas satisfaites []

One Response to Service minimum, profits maximum


Comments

    comment_type != "trackback" && $comment->comment_type != "pingback" && !ereg("", $comment->comment_content) && !ereg("", $comment->comment_content)) { ?>
  1. Comment by Monsieur Y | Septidi Décade I Nivôse An CCXVI at 20:32:23

    Il serait quand même temps qu’on instaure un service minimum pour l’Etat avec nationalisations à la clef. Et sinon, on condamne en vertu de la Déclaration de 1789.

    Bon, à part ça, le VLD (L’Open ne semble pas plus ouvert hein) a confiance en l’homme ? Oui, peut-être, surtout avant les élections.


comment_type == "trackback" || $comment->comment_type == "pingback" || ereg("", $comment->comment_content) || ereg("", $comment->comment_content)) { ?>

Trackbacks & Pingbacks »»

  1. Comment by Monsieur Y | Septidi Décade I Nivôse An CCXVI at 20:32:23

    Il serait quand même temps qu’on instaure un service minimum pour l’Etat avec nationalisations à la clef. Et sinon, on condamne en vertu de la Déclaration de 1789.

    Bon, à part ça, le VLD (L’Open ne semble pas plus ouvert hein) a confiance en l’homme ? Oui, peut-être, surtout avant les élections.

Comments are closed