Pédale Junkie

PARIS (AFP) – L’Américain Lance Armstrong, vainqueur de sept tours de France cycliste consécutifs et retraité depuis juillet dernier, a été convaincu de dopage à l’érythropoïétine (EPO) lors de son premier tour de France victorieux en 1999 par des analyses effectuées à posteriori sur des échantillons d’urine congelée par un laboratoire français, affirme le quotidien sportif français l’Equipe dans son édition de mardi.

Ca alors, qui l’eut cru…
Je ne sais pas si vous avez observé avec étonnement comme moi le nombre d’asthmatiques et d’ex-cancéreux parmi les cyclistes professionnels… Aucun doute possible, le vélo est vraiment bon pour la santé…

Comments are closed