Just another brick in the wall

Je sais, je sais… Ca fait bien trop longtemps que je n’ai écrit par ici.

Disons que je suis tout de même pas mal occupé par le Journal Indépendant et Militant (lisez-le, c’est bien!) en plus de mes heures de servitude volontaire quotidienne.

Bon, ceci étant, le vingtième anniversaire de la chute du mur de Berlin a tendance à me gonfler un peu. Certes, on ne peut que se réjouir quand un régime autoritaire s’effondre; mais la chute du mur n’a jamais signifié “la chute du communisme” comme on peut le lire et l’entendre ici ou là.

D’abord et principalement parce que la Deutsche Demokratische Republik, par un de ces retournements de langage typiquement orwellien, n’a jamais été communiste au-delà d’une certaine rhétorique marxiste-léniniste.

Ensuite, parce que la chute d’un régime quel qu’il soit ne signifie pas la chute de l’idéologie qu’il incarnait ou soutenait.

Ainsi par exemple, on n’entend personne dire que la chute du régime de Pinochet a sonné le glas du libéralisme…

Et pour cause.

One Response to Just another brick in the wall


Comments

    comment_type != "trackback" && $comment->comment_type != "pingback" && !ereg("", $comment->comment_content) && !ereg("", $comment->comment_content)) { ?>
  1. Comment by thitho | Octidi Décade III Brumaire An CCXVIII at 00:16:15

    Pinochet ne prônait pas le libéralisme dans un seul pays :-)


comment_type == "trackback" || $comment->comment_type == "pingback" || ereg("", $comment->comment_content) || ereg("", $comment->comment_content)) { ?>

Trackbacks & Pingbacks »»

  1. Comment by thitho | Octidi Décade III Brumaire An CCXVIII at 00:16:15

    Pinochet ne prônait pas le libéralisme dans un seul pays :-)

Comments are closed