Soiree paranoiaque

Ce samedi, je me suis donc rendu a une soiree paranoiaque. J’avais deux (bonnes?) raisons de m’y rendre. La premiere est que comme je l’ai indique precedemment, ce week-end marquait mon entree dans ma troisieme annee de celibat et je n’avais pas particulierement envie de ressasser cette idee un samedi soir. La seconde etait que cette soiree me donnait l’occasion de rencontrer des gens dont j’apprecie les messages (bloggueurs et autres) mais que je n’ai jamais rencontre de visu.

Quel bilan tirer de cette soiree? La Princesse (que je n’ai pas vu finalement) a narre sa propre experience et je la rejoins sur les grandes lignes.

Tout d’abord, ce genre de soiree me rappelle vaguement celles que j’ai connues de mon temps d’etudiant mais avec un public un peu different. Le genre de soiree ou l’on voit tout le monde mais ou l’on ne parle a personne. D’ailleurs, a quelques exceptions pres, j’ai passe l’essentiel de la soiree a etre transparent (c’est le probleme quand on va a ce genre de truc avec des gens qui connaissent tout le monde et que tout le monde connait alors que vous, personne ne vous connait et finalement n’a envie de vous connaitre) et j’ai profite du premier lift disponible pour regagner mes penates.

Bref, si c’etait a refaire, je ne le ferais sans doute pas; meme s’il est vrai que d’observer ce zoo humain m’a distrait de mes preoccupations nombrilistes habituelles…

Comments are closed