La révolution par les urnes n’est pas pour demain…

Bon, rapide petit bilan chiffré des élections législatives belges du côté de la gauche (la vraie hein, pas celle soi-disant “socialiste” ;)).

Autant te le dire tout de suite, ça n’est pas demain qu’on chantera l’Internationale sur les barricades camarade…
Surtout que si le nombre de votes à gauche progresse (un peu), c’est essentiellement dû aux excellents scores du PTB+.

Par contre, le résultat du Front des Gauches est franchement désolant (en terme de voix j’entends).

Commençons par la Chambre. En 2007, l’ensemble des voix de gauche (PTB+/PVDA+, CAP, PC et Vélorution) se chiffrait à 97.032 voix (dont 56.167 pour le PTB+, soit 57,89% du total). En 2010, l’ensemble de la gauche radicale (LSP, PTB+/PVDA+, Front des Gauches, ProBruxsel, Egalité) en récolte 141.484, soit une augmentation de 44.452 ou 45,81% de plus par rapport à 2007. Les voix du PTB+ représentent 71,45% de ce total et le score global pour le PTB+ est en augmentation de 79,98% par rapport à 2007.

Par contre, si l’on compare le résultat du Front des Gauches (20.734 voix) par rapport au total (PC+CAP+Vélorution) de 2007 (40.865 voix), on constate une chute de près de 50%1

Les résultats au Sénat sont un peu plus encourageants; même s’ils sont toujours tirés par le PTB+.
Pour l’ensemble des collèges francophones et néerlandophones, on obtient au total (PTB+/PVDA+, FdG, CAP, LSP) 147.501 voix, soit une augmentation de 54,20% par rapport au 95.654 voix obtenues par la gauche (PTB+/PVDA+, PC, CAP) en 2007.

Notons que l’accroissement des voix de gauches est plus fort du côté francophone (augmentation de 65,62% par rapport à 2007) que néerlandophone (42,73% de mieux que 2007); mais, à nouveau essentiellement grâce au PTB+ dont le score en Wallonie et à Bruxelles a explosé (+154,83%) alors que le Front des Gauches n’a obtenu que 437 voix de plus que la combinaison PC+CAP_F en 2007, soit un accroissement de 1,57%.

Au total, à la Chambre, le total des voix de gauche radicale représente 2,04% des suffrages exprimés et 2,13% pour le Sénat (par rapport à respectivement 1,38% et 1,36% en 2007).

Concernant l’abstention, si l’on ne regarde que les gens ne s’étant pas déplacés, elle augmente de moins de 2% aussi à la Chambre qu’au Sénat (ce qui semble logique) pour s’établir autour de 10,8% des inscrits.

J’imagine que les camarades du PTB+ doivent être particulièrement satisfaits du résultat de leur stratégie électorale alors que ceux du Front des Gauches se posent peut-être quelques questions. Mais l’important est de se rappeler que, dans une mécanique électorale qui sert avant tout le système en place, les élections ne sont qu’un des fronts du combat à mener. La lutte sur le terrain social reste probablement l’enjeu majeur d’une re-conscientisation du prolétariat en tant que classe, élément essentiel pour renverser le rapport de force dans le combat qui nous occupe…

L’ensemble des chiffres vient des données aimablement transmises par la RTBF sur son site spécial élections

  1. Je suis conscient que les voix de CAP en 2007 se divisaient sur l’ensemble de la Belgique alors que le Front des Gauches n’était présent qu’en Wallonie et à Bruxelles. Il n’empêche que même le seul total PC+Vélorution de 2007 est encore supérieur (de 48 voix!) au score obtenu par le FdG en 2010. []

Leave a Reply »»

Un petit test de math * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.