Louis Michel, parce qu’il ne vaut rien…

Comme la Princesse faisait remarquer ici que c’est un sujet à la mode, Louis Michel s’est également exprimé sur le fameux CPE et je laisse mon ami Tito lui répondre:

Pour ceux qui pensaient que Gros Louis avait une quelconque once de “social” dans son “libéralisme social”… Il vient de se prononcer pour le CPE francais…

http://www.lalibre.be/article.phtml?id=10&subid=91&art_id=277063

avec des arguments terriblement stupides, du genre “un peu de flexibilité n’est pas une mauvaise chose” (deux ans d’essai, c’est ‘un peu’ flexible) ou “un patron n’a pas de raison de jeter un jeune ‘qui en veut'” (l’idée n’étant pas de garder ceux qui en veulent, mais de pouvoir prendre et jeter en fonction du marché… Mais bon, Gros Louis se défend avec les neurones qu’il a…).

Rappelons que notre ami Louis (non, pas lui, l’autre) nous avais déja bien fait rire avec son idée de démocratie imparfaite que j’avais déjà évoquée ici.

Dommage qu’il se présente aux élections et pas au Festival du Rire de Rochefort

Comments are closed