Israël, en route vers la théocratie?

On le sait, Israël, “la seule démocratie au Proche-Orient” pour ses prosélytes, est un Etat un peu particulier…

En effet, il se veut à la fois “Juif et démocratique”, ce qui est parfois difficile à concilier.

Ainsi, comme je le rappelais récemment, le mariage civil n’est toujours pas autorisé en Israël. De même, cet Etat ne dispose pas de Constitution mais de Lois fondamentales, décision prise au moment de la création d’Israël, entre autres pour ne pas entrer en conflit avec la partie la plus religieuse de la population juive1.

Eh bien, ça ne semble pas près de s’améliorer. A la lecture de cet article d’Haaretz, il apparaît que la Knesset, le parlement israélien, s’apprête à voter une loi fondamentale (“Basic Law”) qui vise à renforcer le caractère Juif d’Israël, au dépend éventuel de son aspect démocratique.

Ainsi, l’Hébreu deviendrait la seule langue officielle, l’Arabe perdant ce statut pour obtenir un “statut special” . De même, cette loi vise à donner aux tribunaux les motivations qui supportent “l’Etat en tant qu’Etat-nation Juif dans des jugements qui se produisent dans les situations ou le caractère Juif de l’Etat s’oppose à son caractère démocratique.”

Une autre clause de cette loi déclare que “la loi Juive sera une source d’inspiration pour le législateur et les tribunaux”.

Bref, cette proposition de loi, dans ce pays encore très influencé par les groupes juifs radicaux et après plusieurs autres lois régressives2 , donne le sentiment qu’Israël glisse progressivement sur la voie d’une théocratie “soft”.

Au passage, quelle est la réaction du gouvernement d’extrême-droite actuel face à un très large mouvement de protestation contre le prix des logements? Autoriser la construction de 900 logements… dans la colonie (illégale) de Jérusalem-Est3.

  1. pour rappel, celle-ci constitue aujourd’hui plus ou moins 80% de la population israélienne. []
  2. entre autre interdisant le boycott contre les colonies – illégales au regard du droit international faut-il le rappeler – , ou réprimant les refugiés et demandeurs d’asile ainsi que ceux qui leur donneraient refuge, etc. []
  3. La Libre, 4/8/2011 []

Leave a Reply »»

Un petit test de math * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.