Archive for the 'Lectures' Category


Si c’est un homme…

Dans cet ouvrage très prenant, Primo Levi, juif italien capturé par la milice, nous narre son expérience de l’univers concentrationnaire d’Auschwitz. Dès l’arrivée, les nouveaux arrivants sont confrontés à la dure loi du camp: s’adapter ou mourir. Et les hommes se transforment en bêtes, les liens sociaux se délitent, l’avenir n’existe plus; seul compte le […]

Délit de faciès…

Allez voir cette superbe planche de Boulet qui nous rappelle que les murs les plus infranchissables restent ceux que nous avons construits dans nos têtes. Merci Boulet.

Kagemusha

Ce film d’Akira Kurosawa est en quelque sorte une prolongation du livre de Yasushi Inoué dont je parlais ici. En effet, nous retrouvons le maître de Yamamoto Kansuke, Takeda Shingen, au moment où le clan Takeda parvient au faîte de sa gloire. Le film s’ouvre sur le recrutement par Shingen et son frère Nobukado d’un […]

Le sabre des Takeda (風林火山)

J’ai profité de mes courtes vacances pour lire ce livre de Inoué Yasushi (井上靖) qui nous transporte dans le Japon médiéval, plus précisement à l’époque de la guerre des Provinces au XVIème siècle. Nous suivons la vie d’un rônin étrange: Yamamoto Kansuke. Borgne, nain, boîteux, il parvient néanmoins à se faire engager comme samouraï dans […]

“La route est droite mais la pente est raide”

To live only for some future goal is shallow. It’s the sides of the mountain which sustain life, not the top. Here’s where things grow. But of course, without the top you can’t have any sides. It’s the top that defines the sides. (from Zen and the art of motorcycle maintenance, Robert M. Pirsig)

Les chats

Les amoureux fervents et les savants austères Aiment également, dans leur mûre saison, Les chats puissants et doux, orgueil de la maison, Qui comme eux sont frileux et comme eux sédentaires. Amis de la science et de la volupté, Ils cherchent le silence et l’horreur des ténèbres; L’Èrèbe les eût pris pour ses coursiers funèbres, […]

Solitude

“[…] il n’y a qu’une solitude, et cette solitude-là est grande et n’est pas facile à porter; presque tous connaissent des heures où ils aimeraient l’échanger contre une quelconque communauté, si banale et de si peu de prix fût-elle, contre le semblant d’un piètre accord avec le premier venu, avec le moins digne…” Rainer Maria […]