Informatique & Liberté d’informer

Vendredi 14 décembre 2007, plusieurs dizaines de personnes sont entrées au siège de la CNIL (Commission Nationale Informatique et Libertés) et ont annoncé sa dissolution.

Pourquoi?

Si vous cherchez sur les sites de la presse généraliste française, vous ne le saurez pas.
En effet, nulle trace de l’événement sur les sites du Monde, du Figaro, de Libération ni même sur Rue89

Dans le Canard Enchaîné du 19 décembre, Jean-Luc Porquet revient sur cette occupation et cite quelques échanges qui ont eu lieu entre occupants et occupés. Par exemple, ce que les les occupants reprochent à la CNIL?

Vous êtes un service de police déguisé, disent les occupants. Vous prétendez protéger nos libertés, maisne faites que rendre acceptable l’inacceptable, c’est-à-dire l’exploitation numérique de nos vies, la prolifération des fichiers policiers, la vidéosurveillance, la biométrie, le flicage ADN, les puces RFID, le passeport biométrique, la traçabilité des internautes !

Une discussion s’engage aussi sur le pass Navigo de la RATP, qui, étant personnel, permet à la régie des transports de connaître tous les déplacements d’un de ses détenteurs. La CNIL répond en rappelant que sur sa demande, la RATP a lancé le passe Découverte pour 5 euros de plus. La réplique des occupants est évidente:

Mais aller et venir librement, ce n’est pas un privilège. C’est un droit ! On n’a pas à payer pour un droit !
Là on sent les gens de la Cnil saisis par le doute… Et si avoir obtenu que le simple citoyen doive payer 5 euros de plus pour pouvoir rester anonyme était, au fond, plus une défaite qu’une victoire de la liberté ? Et si tout le reste était à l’avenant ?
On assiste alors à une scène étonnante : la Cnil remerciant ses invités-surprise : “Les citoyens sont trop passifs. Cette discussion qu’on a entre nous, elle n’intéresse pas les gens. Nous avons besoin de votre soutien !

Suite à quoi, les occupants seront bien évidemment évacués par la police et, comme il se doit, dûment fichés…

Petite question: comment le citoyen lambda peut-il s’intéresser à ce genre de problématique si aucun grand média n’évoque ce genre de questions?

Petite question annexe: qui parmi vous connaît l’équivalent belge de la CNIL? ;)

Pour ceux qu’intéresse les points de vues des occupants de la CNIL, vous pouvez en apprendre plus sur cette occupation et dissolution ici et ici par exemple.

One Response to Informatique & Liberté d’informer


Comments

    comment_type != "trackback" && $comment->comment_type != "pingback" && !ereg("", $comment->comment_content) && !ereg("", $comment->comment_content)) { ?>
  1. Comment by Un Homme | Nonidi Décade II Nivôse An CCXVI at 13:12:15

    Rue89 en a finalement brievement parle dans un article consacre aux 30 ans de la CNIL:
    http://www.rue89.com/2008/01/06/cnil-trente-ans-contre-la-tyrannie-de-lordinateur


comment_type == "trackback" || $comment->comment_type == "pingback" || ereg("", $comment->comment_content) || ereg("", $comment->comment_content)) { ?>

Trackbacks & Pingbacks »»

  1. Comment by Un Homme | Nonidi Décade II Nivôse An CCXVI at 13:12:15

    Rue89 en a finalement brievement parle dans un article consacre aux 30 ans de la CNIL:
    http://www.rue89.com/2008/01/06/cnil-trente-ans-contre-la-tyrannie-de-lordinateur

Comments are closed