Pouvoir d’achat et médias

Un Homme/ June 1, 2008/ C'est la vie..., Réflexions

Les médias (qui mentent) se sont tous rués sur une “étude” de l’Institut pour un Développement Durable en annonçant fièrement, entre deux pages de pub, que, non, le pouvoir d’achat n’avait pas diminué en 25 ans; mais que, crétins de consommateurs que nous sommes, nous dépensons plus en gadget inutiles qu’il y a 25 ans…

Une première remarque qui me vient à l’esprit est que les médias en question, entre les publicités, les publi-reportages et les reportages sur les “nouveaux modes de vie”, sont certainement parmi les principaux responsables de cette évolution vers la consommation de produits non nécessaires.

Une deuxième remarque, qui est valable pour quasi toute étude statistique, est que ce genre de travail n’étudie que l’évolution de moyennes et n’est donc pas représentatif de l’évolution pour les différentes catégories de revenus1.

Ensuite, ce que cette “étude” semble surtout montrer, c’est que les gains de productivité enregistrés en 25 ans ne bénéficient pas aux salariés. S’il faut le même temps de travail pour acheter le même pain qu’il y a 25 ans, où est le gain pour le salarié?

Enfin, pour donner un exemple personnel et sur une échelle moindre, j’ai observé l’évolution du prix de deux produits que j’achète régulièrement entre 2003 et 2008. Ainsi, le carton de lait demi-écrémé d’1L de marque GB (maintenant Carrefour) a augmenté de 35,29% et le paquet de 500g de fetucelle De Cecco a augmenté de 35,88% entre 2003 et 2008.
Sur la même période, mon salaire mensuel net n’a augmenté lui que de 13,42%.

Pourquoi alors, les médias (qui mentent) montent-ils en épingle ce genre d'”études”?

Pour décrédibiliser le discours syndical sur le “pouvoir d’achat”? Pour désarmorçer l’éventuelle question de la répartition de la création de richesses? Pour culpabiliser les ménages qui ont du mal à joindre les deux bouts?

Je vous laisse le soin de trouver la réponse…


T̩l̩phone РArgent trop cher

  1. pour information, en Belgique, les 20% de la population aux revenus les plus élevés gagnent grosso modo 4 fois plus que les 20% de la population aux revenus les plus faibles []
Share this Post

2 Comments