Le fabrication de l’opinion

En lisant ce matin les réactions à cet article de François Schreuer, j’ai à nouveau été frappé par la manière dont ces réactions semblent fabriquées, automatiques, je dirais presque pavloviennes.

Je l’avais déjà constaté sur les commentaires à cet article de bxl.blog concernant la carte Mobib et même ici sur le même sujet.

Sitôt que l’on évoque des craintes concernant les aspects de vie privée, on est “paranoïaque” parce que l’on est “en démocratie” et que l’opérateur de la technologie en question “n’a pas de raisons de nous espionner”.

De belles et grandes affirmations.

Pourtant, les même commentateurs ont généralement recours à la supputation et à la généralisation pour justifier ce point de vue.
Exemples choisis:

  • Le croisement des bases de données?

    Jusqu’à preuve du contraire, ce n’est pas fait ou très très peu.

  • Les informations contenues sur les cartes à puce?

    Je suppose tout de même que certaines indications seront cryptées et que seules les informations concernant le paiement et les statistiques d’utilisdation des véhicules seront lues

  • Pourquoi s’inquiéter, on fait pareil ailleurs:

    les 3/4 de villes européennes, même les villes provinciales utilisent ce système

    c’est un système qui existe déjà dans d’autres pays

    De nombreuses communes appliquent déjà ce genre de système. Au moins une en fait : Oupeye, mais j’imagine que pas mal de communes liées à Intradel font de même. Ces endroits ne ressemblent pas à des goulags pour autant.

Bref, nous sommes à présent tellement habitués à être fichés et contrôlés en permanence: de la carte d’identité électronique1, à la carte SiS, en passant par le payement électronique et bientôt donc la carte Mobib, tout cela sans même parler des multiples caméras qui nous observent, que manifester des inquiétudes sur tous ces moyens de contrôle relève, somme toute, de l’hérésie.

Pas de craintes à avoir parce que nos régimes sont démocratiques me dites-vous.

Et pourtant, ces régimes n’hésitent pas à tuer aussi bien à l’étranger2 qu’à l’intérieur de leurs frontières3; ils enferment des familles entières (y compris des femmes enceintes et des enfants en bas âge) pour la simple raison qu’ils n’ont pas les papiers qu’il faut; ils mettent la pression sur les plus démunis4 tout en la diminuant pour les plus fortunés5, …

Et c’est à ce type de “démocratie” que vous voulez confier aveuglément votre liberté?

Moi pas…


La Gaillarde – L’horreur est humaine

  1. voir a contrario les réactions suscitées par l’idée de l’introduction d’une carte d’identité électronique en France []
  2. en Irak, en Afghanistan, en Afrique et ailleurs []
  3. à Ouvéa, à Paris, à Merksplas, … []
  4. chômeurs, travailleurs précaires, sans-papiers, etc. []
  5. bouclier fiscal, intérêts notionnels, etc. []

5 Responses to Le fabrication de l’opinion


Comments

    comment_type != "trackback" && $comment->comment_type != "pingback" && !ereg("", $comment->comment_content) && !ereg("", $comment->comment_content)) { ?>
  1. Comment by Franz | Primidi Décade III Floréal An CCXVI at 16:30:17

    Merci pour cette contribution. Elle démonte précisément un des mécanismes à l’oeuvre dans les discours de légitimation de l’ordre existant et des reculs sociaux: l’imputation d’une position excessive à l’interlocuteur suivie d’une généralisation sur le plan normatif d’un état de fait présent considéré (on ne sait trop pourquoi) comme immuable. C’est un schéma qu’on retrouve très fréquemment et qui demande un peu de temps pour être déconstruit (d’où son efficacité dans les médias instantanés, audiovisuels ou autres).

    Ce qui est fascinant est que probablement la plupart des auteurs de ces messages décérébrés n’ont nullement conscience de leur mauvaise foi argumentative (sans parler de leurs lacunes logiques et encore moins du néant qui leur tient lieu de culture historique ou juridique) mais reproduisent pourtant ce schéma à l’identique avec une persévérance qui les ferait presque prendre pour des bots…

    On n’est pas sortis de l’auberge.

  2. comment_type != "trackback" && $comment->comment_type != "pingback" && !ereg("", $comment->comment_content) && !ereg("", $comment->comment_content)) { ?>
  3. Comment by thitho | Primidi Décade III Floréal An CCXVI at 22:30:55

    Et si je veux qu’on trace mes ordures, moi, hein?
    c’est ma liberté quand même!

    Sale gauchisss

    anarchisss

    rime-en-isss

  4. comment_type != "trackback" && $comment->comment_type != "pingback" && !ereg("", $comment->comment_content) && !ereg("", $comment->comment_content)) { ?>
  5. Comment by thitho | Quintidi Décade III Floréal An CCXVI at 03:08:55

    Ce qui est inquiétant, ce sont les réponses ultra-confiantes et bébêtes de nos compatriotes sur la question, aussi. (voir le lien sur mobib que tu cites)

  6. comment_type != "trackback" && $comment->comment_type != "pingback" && !ereg("", $comment->comment_content) && !ereg("", $comment->comment_content)) { ?>
  7. Comment by Un Homme | Quintidi Décade III Floréal An CCXVI at 08:30:18

    Ce type de commentaires pré-formattés par des heures et des heures de propagande sont monnaies courantes. On peut encore voir un exemple chez cAt à propos des sans-papiers (qui émargeraient forcément au CPAS s’ils étaient régularisés) ici:
    http://cat.a.poilsurle.net/?p=183

    Ou bien encore chez Quiche sur l’incompatibilité de l’Islam avec la “démocratie à l’occidentale”:
    http://quicheenfolie.com/2008/05/09/la-birmanie-cest-tout-de-suite-moins-glamour/#comments

    Bref, les exemples pullulent…

  8. comment_type != "trackback" && $comment->comment_type != "pingback" && !ereg("", $comment->comment_content) && !ereg("", $comment->comment_content)) { ?>
  9. Comment by Anne | Duodi Décade I Prairial An CCXVI at 12:06:54

    Nous assistons à la mise en place d’une dictature à l’échelle mondiale, il suffit de voir à quelle vitesse plusieurs nations ont voté des lois liberticides au nom de la lutte contre le terrorisme au lendemain des attentats du 11 septembre. Les citoyens semblent tellement indifférents à ce problème qu’il me semble difficile de revenir en arrière…


comment_type == "trackback" || $comment->comment_type == "pingback" || ereg("", $comment->comment_content) || ereg("", $comment->comment_content)) { ?>

Trackbacks & Pingbacks »»

  1. Comment by Franz | Primidi Décade III Floréal An CCXVI at 16:30:17

    Merci pour cette contribution. Elle démonte précisément un des mécanismes à l’oeuvre dans les discours de légitimation de l’ordre existant et des reculs sociaux: l’imputation d’une position excessive à l’interlocuteur suivie d’une généralisation sur le plan normatif d’un état de fait présent considéré (on ne sait trop pourquoi) comme immuable. C’est un schéma qu’on retrouve très fréquemment et qui demande un peu de temps pour être déconstruit (d’où son efficacité dans les médias instantanés, audiovisuels ou autres).

    Ce qui est fascinant est que probablement la plupart des auteurs de ces messages décérébrés n’ont nullement conscience de leur mauvaise foi argumentative (sans parler de leurs lacunes logiques et encore moins du néant qui leur tient lieu de culture historique ou juridique) mais reproduisent pourtant ce schéma à l’identique avec une persévérance qui les ferait presque prendre pour des bots…

    On n’est pas sortis de l’auberge.

  2. comment_type == "trackback" || $comment->comment_type == "pingback" || ereg("", $comment->comment_content) || ereg("", $comment->comment_content)) { ?>

    Trackbacks & Pingbacks »»

    1. Comment by thitho | Primidi Décade III Floréal An CCXVI at 22:30:55

      Et si je veux qu’on trace mes ordures, moi, hein?
      c’est ma liberté quand même!

      Sale gauchisss

      anarchisss

      rime-en-isss

    2. comment_type == "trackback" || $comment->comment_type == "pingback" || ereg("", $comment->comment_content) || ereg("", $comment->comment_content)) { ?>

      Trackbacks & Pingbacks »»

      1. Comment by thitho | Quintidi Décade III Floréal An CCXVI at 03:08:55

        Ce qui est inquiétant, ce sont les réponses ultra-confiantes et bébêtes de nos compatriotes sur la question, aussi. (voir le lien sur mobib que tu cites)

      2. comment_type == "trackback" || $comment->comment_type == "pingback" || ereg("", $comment->comment_content) || ereg("", $comment->comment_content)) { ?>

        Trackbacks & Pingbacks »»

        1. Comment by Un Homme | Quintidi Décade III Floréal An CCXVI at 08:30:18

          Ce type de commentaires pré-formattés par des heures et des heures de propagande sont monnaies courantes. On peut encore voir un exemple chez cAt à propos des sans-papiers (qui émargeraient forcément au CPAS s’ils étaient régularisés) ici:
          http://cat.a.poilsurle.net/?p=183

          Ou bien encore chez Quiche sur l’incompatibilité de l’Islam avec la “démocratie à l’occidentale”:
          http://quicheenfolie.com/2008/05/09/la-birmanie-cest-tout-de-suite-moins-glamour/#comments

          Bref, les exemples pullulent…

        2. comment_type == "trackback" || $comment->comment_type == "pingback" || ereg("", $comment->comment_content) || ereg("", $comment->comment_content)) { ?>

          Trackbacks & Pingbacks »»

          1. Comment by Anne | Duodi Décade I Prairial An CCXVI at 12:06:54

            Nous assistons à la mise en place d’une dictature à l’échelle mondiale, il suffit de voir à quelle vitesse plusieurs nations ont voté des lois liberticides au nom de la lutte contre le terrorisme au lendemain des attentats du 11 septembre. Les citoyens semblent tellement indifférents à ce problème qu’il me semble difficile de revenir en arrière…

          Comments are closed